Tag Archives: violences policières

Les « vandales » de la place Taksim (4ème partie)

25 Juin

← 3ème partie

.

Hashtag graffé à Cihangir, 11 juin 2013.

Taksim, place du partage ou de la division ?

 

La contestation elle-même, en dépit de son aspect confraternel, n’est pourtant pas exempte de divisions qui apparaissent de plus en plus clairement. La poignée d’étudiants militants à l’origine du mouvement d’occupation l’avoue d’ailleurs sans ambages : ils se sentent dépassés par l’ampleur du mouvement, qui catalyse des forces et des frustrations accumulées sur plus d’une décennie. Lire la suite

Les « vandales » de la place Taksim (3ème partie)

24 Juin

← 2ème partie

3 juin 2013, Istiklal Caddesi.

Le jeu dangereux des symboles

 

Dans cette volonté affirmée de marquer les esprits et les territoires, le parti au pouvoir n’hésite pas à s’en prendre aux symboles de l’histoire républicaine et laïque de la Turquie, persuadé que le pays a définitivement engagé sa mue vers une démocratie conservatrice et qu’il n’est plus de retour en arrière possible. Lire la suite

Les « vandales » de la place Taksim (1ère partie)

22 Juin

La Turquie vit depuis près d’une semaine l’une des pages les plus importantes de son histoire récente et l’AKP l’un des plus gros défis qu’il ait connus depuis son arrivée au pouvoir en 2002. Qualifiés de « vandales » (çapulcu) par le Premier ministre Erdoğan, les manifestants n’ont pas tardé à faire œuvre de dérision et s’approprier le vocable, qui connaît désormais ses déclinaisons anglaise (« chapulling ») et française (« chapuler »). Retour en cinq parties sur des événements susceptibles de changer la face du pays.

Orhan Cengiz Kemal, Le Roi est nu

17 Juin

Une tribune de l’avocat et défenseur des droits de l’Homme Orhan Cengiz Kemal dans les colonnes du journal Radikal sur les violences policières et la répression du mouvement Gezi. Vous pouvez consulter l’article original à cette adresse.

.

 orhankemalcengiz

ORHAN CENGIZ KEMAL dans RADIKAL

Ces violations massives des droits de l’homme risquent de ramener peu à peu la Turquie au statut qui était le sien dans les années 90 vis à vis des Nations Unis et du Conseil de l’Europe.  

Lire la suite