Tag Archives: Agos

Pogrom d’Istanbul (1955) : « On s’est engouffré dans toutes les boutiques et les maisons de non-musulmans qu’on a pu trouver »

14 Sep

Il y a quelques jours a eu lieu le cinquante-huitième anniversaire du pogrom d’Istanbul ou événements du 6-7 septembre 1955. Ces émeutes qui ciblaient les minorités chrétiennes et juives d’Istanbul, les Grecs en premier lieu, ont été encouragées par le Parti Démocrate au pouvoir depuis cinq ans et engagé dans une spirale autoritaire, populaire et xénophobe qui se terminera avec le coup d’Etat de 1960 et l’exécution du premier-ministre en exercice depuis dix ans, Adnan Menderes. Dans un contexte de tension sur la question chypriote, de crise économique et de manipulation de la xénophobie et la rancœur des masses rurales musulmanes face aux minorités stambouliotes, elles ont signé la fin du pluralisme stambouliote en provoquant l’émigration d’une bonne moitié de la communauté grecque d’Istanbul, laquelle minorité est aujourd’hui réduite à environ 5000 personnes.

Lire la suite

Etyen Mahçupyan « Les avantages du flou artistique »

12 Sep

La Turquie traverse à nouveau une période d’effervescence. Toute une série d’indicateurs politiques, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur sont en train de passer à l’orange, si bien que l’année qui vient s’annonce chaude. Les alévis sont de plus en plus braqués contre le gouvernement, le mouvement Gezi qui a continué à bas bruit pendant l’été est en train de repartir suite notamment à la mort d’un jeune manifestant, Ahmet Atakan, à Antakya il y a quelques jours, le procès sur l’assassinat éventuel par empoisonnement de l’ancien premier-ministre et président Turgut Özal est sur le point de débuter, la diplomatie turque est à la peine aussi bien sur le dossier égyptien que syrien, les risques de représailles et de tentatives de déstabilisation de la part de l’axe irano-syrien sont réels, les travaux et tractations autour du projet de nouvelle constitution et de changement de régime politique se poursuivent sans qu’aucun consensus ne soit dégagé, la livre se déprécie et la croissance économique se ralentit, la perspective des élections locales (mars 2014) se rapproche et enfin, voire surtout le processus de résolution de la question kurde commence sérieusement à patiner. C’est un cocktail qui pourrait se révéler explosif pour le pouvoir AKP, qui continue pourtant de dominer outrageusement la scène politique turque.

Je vous propose aujourd’hui une analyse politique d’Etyen Mahçupyan, intellectuel arménien qui a chroniqué dans Radikal, participé à Yeni Binyıl (Nouveau Millénaire), dirigé un temps la revue Agos et chronique désormais à plein temps dans Zaman, détenu par la confrérie Gülen, journal de tendance conservatrice mais qui ouvre régulièrement ses colonnes à des analystes plus libéraux politiquement, comme c’est le cas de Mahçupyan.

Lire la suite